Association pour la Sauvegarde de la Basse Vallée de l’Ourcq

L'Association

Qui sommes-nous ?

L’ASBVO est une association qui milite pour la sauvegarde du patrimoine bâti et naturel, dont la prédilection depuis 1978 est la vigilance et lalerte face aux menaces de l'abandon rural dominant et aux nuisances de la périurbanisation galopante.

Association du pays de l'Ourcq (Seine-et-Marne, Oise et Aisne), l'ASBVO par ses actions et projets, agit pour conserver un milieu de vie qui favorise l'épanouissement des gens qui l'habitent. Elle contribue depuis plus de 30 ans à la qualité des paysages en soutenant toute valorisation, rénovation ou aménagement respectueux du caractère du patrimoine et de la biodiversité.

Ses membres ont le souci de partager leurs observations et leur sensibilité imprégnée de l'esprit des lieux.

 

Nos bulletins reflètent toutes les facettes de notre action; les derniers articles rendent compte de l'actualité sur les grands chantiers et aménagements et veulent participer autant à la connaissance qu'à la valorisation du territoire.

- ils relatent les propositions patrimoniales ou environnementales de l'ASBVO comme « acteur institutionnel » des débats publics en exprimant ses réflexions ou ses réserves quand il s'agit d'implantations d'éoliennes ou de nuisances à venir avec l'exploitation du sous-sol de notre région.

- ils rendent compte des deux sorties annuelles alliant la découverte d'espaces naturels remarquables à celle de lieux chargés d'histoire.

- ils soulignent enfin par des recherches originales, l'histoire régioniale (les voies d'eau, les anciennes abbayes, les châteaux ruinés ou l'industrie des tourbières de Crouy par exemple), et rendent compte des conférences et des expositions de l'année.

 

Les projets dans le domaine de la protection du patrimoine et de l'’environnement ne manquent pas. Mais comme toute association, nous avons besoin de vous pour soutenir nos actions et les ancrer sur le terrain. Trouvez ci-dessous comment nous soutenir et adhérer à l'ASBVO.

 

Conseil d'Administration

A. Dally

Président

 

 

P. Emonet

Vice-Président

 

 

J.-L. Duffet

Vice-Président

 

 

M.-A. Laroche

Secrétaire Générale

 

 

C. Camus

Trésorier

 

 

D. Le Moult

Archiviste

 

 

E. Beauquesne, J. Chatain,
D. Cirotteau, M. Godé,
J. Heude, V. Motte,
G. Provost

Administrateurs

 

 

 

Association loi de 1901

Agréée au titre de l'’Environnement, de l'’Urbanisme et du Tourisme depuis 1982

-

Siège social : ASBVO Mairie de Marolles

19 Rue de l’église – 60890 MAROLLES

mail :

tél : 06 70 72 61 13

ISSN 0295-9356

 

 

 

Vous & l’A.S.B.V.O.

Témoigner de l’intérêt pour notre action, c’'est par exemple devenir membre de notre association. C'’est un geste précieux en ce qu'’il nous encourage à poursuivre nos interventions multiples dans la durée, pour faire entendre la voix et les questions des habitants de notre belle vallée.

 

image: Bulletin d'Adhésion

Cliquez sur l'image pour imprimer le bulletin.

 

 

Tarifs 2015 : 17€ (cotisation individuelle) ; 25€ (cotisation de couple).

 

L'adhésion étant déductible des impôts sur le revenu à hauteur de 66%, elle vous revient à moins de 6€ (individuel) ou de 8,50€ (couple).

Tout versement donnera lieu à l'envoi d'un reçu fiscal.

Paiement par chèque à l'ordre de l'ABSVO.

 

Historique de l'ASBVO

Un engagement continu, des actions emblématiques

 

Fondée en 1978, par Mme E. Decoudun à l’occasion de la création des aires de stockage de gaz autour de Coulombs-en-Valois, l’ASBVO a alors été le fer de lance de la concertation locale.

Par un partenariat avec Gaz de France, elle a obtenu un réel travail de réhabilitation paysagère des sites concernés. Le second projet-phare a été la sauvegarde du Donjon du Houssoy à Crouy-sur-Ourcq. L’association y a ensuite organisé des visites pendant de nombreuses années. La commune en a repris la gestion depuis.

La zone d’intervention s’est ensuite régulièrement étendue : au Multien, à l’Orxois, au Tardenois, au Valois et au Soissonnais, grâce à d’autres actions : la mise en valeur du marais de Bourneville avec la Mairie de Marolles, aujourd’hui assurée par le Conservatoire d’Espaces Naturels de Picardie, le suivi du tracé du TGV-Est, la sauvegarde des ouvrages d’art du canal de l’Ourcq, la proposition de classement des écluses de Vareddes (en 2008), la production d’un «cahier d’acteur» lors de la concertation organisée en 2009 pour la construction du nouveau gazoduc «l’Arc de Dierrey».

 

Une vraie dynamique régionale

 

Son but est d’entreprendre toutes actions susceptibles de préserver, entretenir, mettre en valeur les monuments et sites constituant le patrimoine artistique et la qualité de vie de la région. Son territoire à cheval sur trois départements est le bassin-versant correspondant à la basse vallée de l’Ourcq et à ses affluents : la Savière, le Ru d’Autheuil, la Grivette, la Gergogne, le Rû d’Allan, le Clignon, auxquels s’ajoute la Thérouanne.

 

A la croisée des enjeux environnementaux et patrimoniaux

 

Aujourd’hui l’association souhaite continuer de réunir dans une même perspective de protection et de promotion des espaces ruraux, les aspects naturalistes et architecturaux. L’environnement c’est d’abord là où l’on vit, et l’association situe toujours ses préoccupations envers l’enjeu général par rapport à des usages de l’espace naturel ou de ses ressources. Nos contrées d'apparence banale sont construites d'un habitat rural, toute forme d'exploitation agricole respectueuse de l'environnement reste le plus traditionnel et le plus efficace outil de la préservation harmonieuse stable et vraiment durable de cet espace. Modelé au cours des siècles par un travail incessant, notre paysage est un fragile miroir vivant de l'histoire qui doit sa pérennité à un entretien constant et régulier.

 

L’enrichissement du dialogue par la concertation

 

Comme hier, notre ’action associative se définit dans la tension entre des logiques de participation/proposition et d'’opposition/contestation. Il est important de tisser un partenariat avec les élus locaux, les instances responsables et les collectivités concernées; il faut inlassablement maintenir un vrai dialogue, tout en développant l’implication des habitants dans le local. L’association s’investit par exemple dans de nouveaux chantiers : la restauration de l’Eglise d’Acy-en-Multien, la remise en valeur du Marais de Negando.

 

L’importance du monde associatif

 

Plus que jamais, l’importance croissante des enjeux environnementaux dans la vie sociale nécessite la mobilisation des ressources, dans une solidarité régionale sans politisation, afin d’enrayer le déficit de fonctionnement démocratique que chacun déplore.

 

La volonté d’un lien régulier

 

L’information, la sensibilisation doivent développer la prise de conscience et la participation du plus grand nombre dans les débats autour de la préservation de nos paysages et de notre qualité de vie. Car des périls potentiels réclament régulièrement toute notre vigilance : projets d’éoliennes disséminées, chantiers d’exploration des huiles de schistes, installations industrielles polluantes, assainissement inefficace, destruction de constructions d'intêrét, dégradation irrémédiable du petit patrimoine local faute d'entretien...

L’Association diffuse donc à ses adhérents un bulletin de liaison et d’informations, et organise des sorties culturelles, des visites de «terrain».